PlusRiches.fr - Apprenez à développer toutes vos richesses

Si vous lisez pour la première fois ce blog, la visite guidée vous présentera rapidement toute sa richesse

Ne ratez sous aucun prétexte la suite de PlusRiche.fr

Par Jean-Jacques Hénin le samedi 4 septembre 2010 avec 0 commentaire(s)



ATTENTION :
PlusRiche.fr est désormais hébergé à l'adresse http://www.plusriche.fr/ afin de vous offrir une meilleure qualité et vous permettre encore plus concrètement de devenir plus riche.

Cliquez sur le lien suivant pour lire les nouveaux articles :


http://www.plusriche.fr/


>> 0 lecteurs ont commenté, cliquez ICI pour ajouter votre opinion <<

PlusRiche.fr version 2.0

Par Jean-Jacques Hénin le samedi 7 août 2010 avec 36 commentaire(s)

Vous êtes nombreux à m'avoir contacté pour savoir quand de nouveaux articles seront publiés sur PlusRiche.fr et je vous en remercie. Suite à des changements dans mon activité professionnelle et à l'arrivée d'une petite fille, je n'ai plus eu le temps ces dernières semaines pour vous écrire de nouveaux articles.

Mais rassurez-vous, dès la fin du mois d'août de nouveaux articles seront publiés et cette date sera l'occasion de lancer une nouvelle version du site PlusRiche.fr. Son objectif de vous apprendre encore plus concrètement comment développer tous vos richesses.

Pour améliorer et augmenter ce que peut vous apporter ce site, merci de me donner votre avis sur les quatre points suivants :

1. A quelle fréquence préférez-vous voir de nouveaux articles publiés ? Une fois par semaine, deux fois par semaine, tous les jours ?

2. Quels sont les sujets qui vous intéressent en priorité : la création de votre budget, le suivi de vos dépenses, la définition de vos objectifs financiers, les choix et la gestion de vos investissements, le contrôle de vos dépenses, l'investissement immobilier ?

3. Trouveriez-vous intéressant d'ajouter un forum de discussions sur le site afin d'obtenir des réponses à vos questions autour des sujets abordés sur le blog ? Y participeriez-vous ?

4. Seriez-vous intéressés par un guide au format PDF regroupant les meilleurs articles du site sous forme de méthodologie pour développer votre patrimoine financier ? Seriez-vous prêts à payer pour disposer d'un tel guide concret ?

Merci pour vos réponses et bonnes vacances !

Retrouvez les résultats et l'analyse de ce sondage dans cet article : Quelle direction pour votre communauté PlusRiche.fr

Credit photo : Tracy O
>> 36 lecteurs ont commenté, cliquez ICI pour ajouter votre opinion <<

Attention : ces erreurs peuvent vous coûter cher sur votre retraite

Par Jean-Jacques Hénin le vendredi 7 mai 2010 avec 7 commentaire(s)

Savez-vous que 50% des relevés de carrière envoyés par la Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse comportent des erreurs ? A l'heure où les durées de cotisation vont augmenter et les montants versés vont baisser, inéxorablement, vous devez maximisez vos droits et être vigilants à ne laisser aucune erreur passer. Voici les quatre erreurs les plus fréquentes, auxquelles vous devez faire attention dès aujourd'hui. Car le jour de votre retraite, vos données seront plus difficiles à retrouver.

1. Votre service militaire passe à la trappe : si les plus jeunes des lecteurs n'ont pas eu la chance d'effectuer leur service militaire, ce fut le cas pour la majorité de la population actuelle. Le Service Militaire ne donne pas lieu à cotisations, mais il est pris en compte dans les régimes de base, au titre des "trimestres assimilés". Un an de service peut vous procurer jusque 5 trimestres. Or en général la mention de votre service militaire ne figure pas sur les relevés de carrière qui vous sont envoyés. Assurez-vous que vos droits seront régularisés avant votre départ à la retraite. Pour cela vous devrez fournir votre livret militaire ou vos états de service en guise de justificatif.

2. Vos petits jobs de début de carrière oubliés : souvent les papiers concernant vos premiers petits jobs n'auront pas été communiqués aux services compétents. Pensez à les conserver et à les transmettre tant que vous disposez de l'information. N'oubliez pas qu'il vous appartient de conserver tous les justificatifs d'activité, de chômage ou d'arrêt maladie jusque votre départ à la retraite. Un classement scrupuleux vous aidera grandement, en particulier si votre ancien employeur a mis la clef sous la porte depuis.

3. Des salaires de référence non conformes : troisième erreur la plus fréquente, sur votre relevé de carrière certains salaires pris en compte ne sont pas conformes à votre salaire réel. Une mauvaise communication a pu se produire lors d'un changement d'entreprise, un salaire a été oublié ou transmis de manière incorrecte, ou seulement la moitié des salaires sur l'année a été prise en compte. C'est une erreur importante car le nombre de vos trimestres est directement calculé en fonction de votre salaire. Si vous avez travaillé un an complet mais n'avez pas touché le salaire minimum attendu, vous n'obtiendrez pas quatre trimestres pour cette année. Vérifiez que tous les salaires pris en compte sont corrects et conservez tous vos bulletins de salaire pour justifier une éventuelle correction d'erreur.

4. Le calcul erroné des points par les caisses complémentaires : les caisses complémentaires ne sont pas exemptes elles non plus d'erreurs. Chaque année elles vous envoient un relevé de points retraite. Vérifiez alors que la conversion en points retraite a été correctement effectuée. Cette vérification et la correction éventuelle vous prendront bien moins de temps si vous les réalisez chaque année que si vous attendez l'année de votre départ à la retraite.

En résumé, vous devez regarder dès aujourd'hui les éléments qui vous sont fournis chaque année pour corriger au fur et à mesure les erreurs que vous détecterez car le travail à réaliser deviendra énorme voire impossible (les éléments ne seront plus disponibles) lors de votre retraite.

Avez-vous déjà constaté des erreurs sur les relevés qui vous ont été transmis ? Comment avez-vous réussi à les faire corriger ? Quels sont les autres exemples d'erreur dont vous avez connaissance dans votre entourage et auxquels les lecteurs devraient faire attention ?

Crédit photo : beast love

Si cet article vous a plu, vous aimerez également :
- De combien aurez-vous besoin pour votre retraite ?
- 4 étapes pour devenir retraité à votre trentaine
- La règle d'or pour devenir riche
>> 7 lecteurs ont commenté, cliquez ICI pour ajouter votre opinion <<

Qui d'autre veut connaître le classement des placements financiers ?

Par Jean-Jacques Hénin le dimanche 2 mai 2010 avec 5 commentaire(s)

Régulièrement des lecteurs m'écrivent en me demandant ce que je pense de tel placement qu'ils souhaitent réaliser. Est-ce le meilleur investissement dans leur situation ? Vers quel autre placement devraient-ils se tourner ? Pour vous y retrouver, voici la liste des types de placements, avec leurs durées, leurs risques et leurs rendements potentiels. L'intérêt ? Vous y retrouver plus facilement et faciliter vos choix.

Classement placements financiersVous ne verrez pas souvent ce type de classement. D'une part parce qu'un professionnel propose rarement tous ces produits. Pourquoi vous vantez les mérites d'un produit qu'il ne peut vous vendre ? D'autre part, dès que le risque augmente, la performance peut devenir sujet à discussion, selon la période ou le marché considérés. Je me lance et vous donne mon avis sur le sujet.

Vous constatez d'abord en regardant le tableau ci-dessous qu'une dizaine de grands types de placements s'offrent à vous. Certains de ces placements peuvent être décomposés, avec des rendements et des risques qui varient. Exemple : si vous investissez en unités de compte dans une assurance-vie, vos risques ne sont pas les mêmes si vous placez votre argent sur des trackers de Bourses de pays industrialisés ou sur des fonds très exotiques et risqués.

Vous constatez ensuite que les appréciations données sont relatives. Un Livret d'Epargne ne vous rapporte pas vraiment la même chose qu'une assurance-vie en fonds en euros. Mais comparés aux autres investissements, et compte-tenu du fait que leurs rendements fluctuent dans le temps, ces investissements sont dans la même fourchette de rendements.

PlacementEchéanceRisquesRendement
Compte rémunéréCourt termeAucun+
Compte Epargne LogementCourt termeAucun+
Compte à TermeCourt ou moyen termeAucun++
Livret d'EpargneMoyen termeAucun++
Plan d'Epargne LogementMoyen termeAucun+++
Assurance-Vie en fonds en eurosLong termeAucun+++
ObligationsMoyen ou long termeFaible à élevé+++
Investissement sur l'orLong termeFaible++
Immobilier locatifLong termeFaible à élevé++++
Assurance-vie en unités de compteLong termeFaible à élevé++++
BourseLong termeElevé+++++

Troisième point, les durées de placements sont elles aussi indicatives. Vous pouvez jouer en Bourse sur du court terme ou acheter de l'immobilier pour le revendre rapidement. Mais dans ce cas-là il s'agit de spéculation. Les risques sont plus élevés et les gains sont non reproductibles (bulle immobilière par exemple). Or le but de ce tableau comparatif est de rester valable sur la durée.

Enfin, en lisant cette dizaine de type d'investissements, vous vous demandez sûrement quelle répartition vous devez adopter entre ces produits. Mon avis est que vous devez toujours garder une certaine diversification. Ne pas mettre tous vos oeufs dans le même panier. Si vous êtes jeunes, vous avez le temps de prendre des risques. Diversifier pour réduire vos risques serait donc contre-productif. Il faut vous diversifier mais pas de trop sinon vous tuez votre performance. Une fois vos objectifs atteints, ou proches de l'être, vous voudrez par contre gagner en sécurité et réduire vos risques en diversifiant plus vos placements.

En fonction de vos objectifs financiers, à l'aide de ce tableau vous saurez quels placements s'offrent à vous. Vous devrez ensuite faire un choix entre rendement, risque et durée. J'espère qu'avec ce tableau les choix possibles sont plus clairs pour vous.

Lesquels de ces placements avez-vous en portefeuille ? Auquel n'aviez-vous pas pensé ? Sur lequel souhaiteriez-vous obtenir plus d'informations ? Quelle est votre stratégie et votre répartition idéale entre ces placements ?

Crédit photo : Paulo Brandão

Si cet article vous a plu, vous aimerez également :
- Guide des produits financiers pour investisseur débutant
- Les obligations sont-elles obligatoires ?
- Différenciez fond en unité de compte et fond en euros
>> 5 lecteurs ont commenté, cliquez ICI pour ajouter votre opinion <<

Quand devez-vous louer plutôt qu'acheter ?

Par Jean-Jacques Hénin le jeudi 22 avril 2010 avec 12 commentaire(s)

Suite aux commentaires que vous avez laissés sur l'article "La règle pour savoir si vous devez louer ou acheter votre logement", je me suis demandé si cette règle pour décider entre achat et location pour votre habitation principale ne pouvait pas être généralisée à d'autres types d'achat que nous effectuons. Dans quels cas devez-vous louer un objet plutôt que de l'acheter ? Le cas de l'achat ou de la location de votre habitation principale ne serait-il pas un cas particulier ? Et si en louant plus souvent vous pouviez libérer des sommes pour les projets qui vous tiennent le plus à coeur ?

louer ou acheter location achat biens immobilier automobileLa première règle : la durée d'utilisation

La première règle qui vient à l'esprit est de dire qu'il vaut mieux louer un objet que vous n'utiliserez qu'une seule fois ou pas assez souvent pour justifier son achat. En ce sens la location de votre habitation principale pourrait être un cas à part : votre logement principal, vous y habitez quasiment tous les jours. Le critère ne serait pas le même. En creusant un peu plus, les cas sont pourtant similaires.

Car la vraie règle est toujours celle du ratio Prix/Loyer. Si un bien coûte 150 euros, que vous le louez 50 euros à chaque fois et que vous pensez l'utilisez au moins trois fois, vous feriez mieux d'acheter. Il en va de même si vous pensez habiter pendant 20 ans au même endroit et que 20 années de loyer équivalent au prix de l'habitation. Si la ratio Prix/loyer est inférieur ou égal à 1, il faut acheter. Vous avez compris que dans le cas de votre logement, la partie Loyer est égale à : montant mensuel * 12 * nombre d'années dans le lieu.

Une nuance importante est que l'habitation que vous achetez peut éventuellement s'apprécier alors que beaucoup d'autres biens vont perdre de leur valeur. Le ratio Prix/Loyer est un premier indicateur facile à calculer. Pour être précis, c'est un indicateur TCO/Loyer que vous devriez calculer. Nous en avions déjà parlé dans l'article sur l'immobilier. En calculant le coût total d'acquisition de l'objet (Total Cost of Ownership incluant le montant de la revente éventuelle une fois la durée d'utilisation passée, les coûts de maintenance, d'entretien, d'assurances, les frais divers liés à l'objet, ...) divisé par son coût total de location, vous obtenez un chiffre bien plus exact. Mais qui s'amuse vraiment à les calculer ? J'ai fait l'exercice récemment dans le cas de l'automobile.

Un exemple concret : l'automobile

Nous avons une petite Margaux qui est née il y a un mois. Avec une famille, je me suis posé la question de l'achat d'une automobile, qui est un poste de dépenses important. Aujourd'hui une majorité d'entre nous habitent en ville. Si vous pouvez vous rendre à votre travail et effectuez vos achats à pied ou en transports en commun, en utilisant des livraisons à domicile et des commandes par internet, vous n'avez pas souvent besoin d'une voiture.

J'ai calculé que nous aurions besoin de louer une auto un à deux week-ends par mois. Vous pouvez louer une familiale pour 150 euros environ par week-end. Même en partant 2 week-ends par mois, cela ne vous revient qu'à 3 600 euros par an. Nous sommes très loin du budget automobile annuel moyen qui était de 7 600 euros en 2008. Voilà une manière simple pour beaucoup de citadins de diviser par deux un poste budgetaire conséquent.

Bien sûr ce choix ne se fait pas que sur des critères financiers. Il n'existe pas pour le moment, même à Paris, un service qui vous permette à la fois de louer une auto pour quelques heures, pour vous rendre chez des amis, et quelques jours, pour partir en week-ends ou en vacances. Il y a un business à créer dans ce secteur. Devoir louer une auto systématiquement apporte aussi beaucoup de contraintes et vous retire la liberté de pouvoir partir quand vous le voulez où vous le souhaitez. Vous devez réserver à l'avance pour disposer d'un tarif intéressant.

Le véritable coût de possession de vos objets

Je vous parle d'un cas qui s'est présenté récemment dans ma vie personnelle, mais il est évident que la question de la location se pose très souvent : un costume ou un sac à main pour une occasion particulière, des outils pour des travaux, un film, un bateau si vous aimez la voile ou les sorties en mer, une voiture de sport si vous êtes passionné de véhicules d'exception, une résidence secondaire ... tout bien ou objet dont vous pouvez avoir besoin ou envie temporairement. Tout se loue ou presque.

Nous avons tous des placards et caves remplis d'objets que nous n'utilisons pas ou qui n'ont servi qu'une fois ou deux. Bien sûr vous pouvez les revendre sur ebay mais leur TCO (Total Cost of Ownership) aura tout de même été beaucoup plus important que si vous les aviez loué, vous privant d'argent que vous auriez pu utiliser pour des projets qui vous tiennent plus à coeur.

Mon expérience est que pour beaucoup d'achats, la question de la location doit être posée, puis la question de l'achat d'occasion, si vous souhaitez tirer le meilleur de chaque euro que vous gagnez. Si vous avez établi un budget familial, ce qui pour moi est indispensable, vous ferez plus souvent vos choix sur des critères financiers. Des arbitrages du type "Je préfère dépenser moins ici pour dépenser plus là, je préfère louer tel objet car je ne suis pas certain d'en avoir vraiment besoin après". Au final vous pouvez décider d'acheter et même d'acheter du neuf, pour de très bonnes raisons, mais ce ne sera pas souvent pour des raisons financières. En gagnant en clarté sur les raisons de vos dépenses, votre budget est mieux maîtrisé et la satisfaction que vous retirez de vos dépenses est plus importante.

Et vous, quelle est votre expérience personnelle sur le choix entre location et achat ? Quels biens et objets pensez-vous avec le recul que vous auriez mieux fait de louer que d'acheter ? Quelle règle appliquez-vous pour trancher entre ces deux alternatives ?

Crédit photo : Nicolas Valentin

Si cet article vous a plu, vous aimerez également :
- La règle pour savoir si vous devez louer ou acheter votre logement
- Tous vos achats sont des investissements
- Connaissez-vous le coût véritable de vos achats ?
>> 12 lecteurs ont commenté, cliquez ICI pour ajouter votre opinion <<



Découvrez plus d'articles en parcourant les archives de PlusRiches.fr :

2009   Janvier   Février   Mars   Avril   Mai   Juin   Juillet   Août   Septembre   Octobre   Novembre   Décembre
2008   Janvier   Février   Mars   Avril   Mai   Juin   Juillet   Août   Septembre   Octobre   Novembre   Décembre
2007   Janvier   Février   Mars   Avril   Mai   Juin   Juillet   Août   Septembre   Octobre   Novembre   Décembre
2006   Janvier   Février   Mars   Avril   Mai   Juin   Juillet   Août   Septembre   Octobre   Novembre   Décembre
2005   Janvier   Février   Mars   Avril   Mai   Juin   Juillet   Août   Septembre   Octobre   Novembre   Décembre